Débrief afterwork Janvier 2018


L’image contient peut-être : texte
Pour bien démarrer l'année, les ambitieuses ont jugé utile d'en finir avec le syndrome de la bonne élève ! 


L'ambiance fut conviale avec des retrouvailles et aussi de nouvelles rencontres. 
Merci à toutes les ambitieuses venues nombreuses pour ce thème qui nous concerne tant. 




Lors de cet afterwork  les échanges et discussions furent riches et en voici une synthèse. 

Aucun texte alternatif disponible.Comment reconnaître la bonne élève ? 
  • Perfectionniste 
  • Discrète (souvent) 
  • En attente de reconnaissance 
  • Posture infantile de celle qui attend une bonne note  
  • N’ose pas réclamer


Quels sont les problèmes auxquels sont associés ces syndromes ?
La bonne élève est celle qui comme à l’école fait bien son travail et attend en retour une bonne note, une reconnaissance et/ou une récompense.  Le syndrome de la bonne élève est un piège que les autres savent facilement reconnaitre pour l’utiliser en notre défaveur ! Il est important de distinguer ce que cela crée en nous et ce que cela provoque au niveau de notre environnement extérieur.  D’où l’intérêt de trouver un équilibre avec l’extérieur et de savoir relativiser lorsque nous vivons des moments avec une forte pression professionnelle.

Au niveau personnel :  
  • Manque d’estime de soi  
  • Insatisfaction 
  • Perfectionnisme et tendance à trop en faire alors que cela n’est pas synonyme d’efficacité
  • Susceptibilité 
  • Doute 
  • Peur de ne pas être à la hauteur et parfois culpabilisation 
  • Passivité car en attente de reconnaissance 


Au niveau extérieur : 
On apparait comme la parfaite seconde main ou la parfaite numéro 2 et notre travail n’est pas (forcément) reconnu. 

Quelles sont les solutions ?

Décrypter et apprendre les règles du jeu
  • Changer son image ou du moins la façon dont nous sommes perçues à s’imposer
  • Attitude personnelle

a.       Reconnaissance : le fait de vouloir chercher ou attendre de la reconnaissance nous place dans une position infantilisante voire de soumission 
b.       Travailler son estime de soi
c.       Fixer ses propres règles
d.       Ne pas se focaliser sur les risques mais plutôt regarder les opportunités
e.       Poser son cerveau
f.        Trouver son style de leadership
g.       Continuer à travailler sa confiance en soi et surtout son estime de soi  
h.       Mesurer l’importance des mots qu’on utilise
i.         Démystifier les échecs
j.         Savoir bien s’entourer

En pratique comment on fait ? 
  • Faire du « personal branding » à on n’est jamais mieux servi que par soi même alors vous êtes la meilleure ambassadrice de votre travail alors mettez vous en avant.

o   Déjeuner avec des personnes de votre entreprise ou si vous êtes à votre compte avec des personnes qui ont des activités complémentaires à la vôtre
o   Mettre en avant son travail et ses résultats ainsi que ceux de son équipe

  •  Ajuster sa communication :

o   On ne « demande pas »  on « propose »
o   On ne demande pas à ses collègues de « valider » on leur propose de rajouter leurs commentaires ou suggestions
o   On encourage/ félicite ses collègues quand on a travaillé en équipe
o  On n'arrrête de s’excuser et de se justifier : osez et prenez la parole sans vous excuser et ne vous laissez pas couper la parole !

  • Croire en sa légitimité : prenez votre place
  • Adopter une attitude proactive
  • Adopter les 4 accords toltèques et surtout faire de votre mieux
  • Ne pas regarder les risques mais se focaliser sur les opportunités
  • Se mettre moins de pression et savoir déléguer pour réduire la charge mentale
  • Accepter d’échouer, il n’y a pas de recette miracle à part celle d’essayer tout le temps et d’apprendre de ses échecs. Rappelons-nous cette citation de Nelson Mandela « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ».


Suggestion d’une astuce pour la prise de décision et pour apprendre à relativiser, la méthode n’est pas forcément révolutionnaire mais permet d’arbitrer certaines décisions rapidement : https://www.sunlife.ca/ca/Learn+and+Plan/Health/Retirement+lifestyle/La+regle+du+10-10-10?vgnLocale=fr_CA

Rendez-vous le 15 février 2018 à 19h pour notre prochain afterwork ! 

Share this:

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire